BELLET Léon, Hippolyte (ou Hyppolite)

Né le 14 septembre 1834 à Avranches (Manche), demeurant à Paris, 47, rue de la Roquette (XIe arr.) ; menuisier en fauteuils ; communard ; emprisonné en 1872.

Léon Bellet était le fils de Jean François Bellet, né à Marcé (aujourd’hui Aucey-la-Plaine, Manche), agent de poursuite, et de Céleste, Octavie Boëssel, née à Avranches. Il avait 4 sœurs et 2 frères. En 1860, il épousa Élisabeth, Louise Grenet à Avranches. Ils eurent un enfant l’année suivante qui mourut en bas âge.

Il conserva, sous la Commune de Paris, au 180e bataillon de la Garde nationale, le grade de capitaine en second qu’il avait pendant le Siège ; il alla au fort de Vincennes le 23 avril 1871, le 1er mai au fort d’Issy (huit jours) et se cacha à partir du 21 mai.
Le 5e conseil de guerre le condamna, le 12 février 1872, à la déportation simple et à la dégradation civique, peine commuée, le 27 mars 1872, en cinq ans de détention et réduite à trois ans le 23 mai 1874.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52323, notice BELLET Léon, Hippolyte (ou Hyppolite), version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 15 juillet 2021.

SOURCE : État civil d’Avranches, Naissances, 1834, Acte n°157 au nom de Léon, Hyppolite Bellet (Filae). — Arch. Nat., BB 24/739. — Données des sites Filae et Généanet. — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément