BENEZY Jean

Né le 10 juin 1825 à Auzat-sur-Allier (Puy-de-Dôme), demeurant à Paris, (XVe arr.), 215, rue de Vaugirard ; journalier ; communard.

Jean Benezy était marié et père de trois enfants. Garde à la 7e compagnie sédentaire du 156e bataillon de la Garde nationale depuis septembre 1870, il continua sous la Commune de Paris. On lui reprocha une arrestation illégale, le 7 avril 1871 ; il avait déjà subi, le 28 mars 1851, une condamnation à un an de prison pour vol, devant le tribunal correctionnel d’Issoire. Le 9e conseil de guerre le condamna pour port d’armes et d’uniforme, le 9 février 1872, à cinq ans de détention et à la dégradation civique. Il fut incarcéré le 2 décembre 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan). Sa conduite à Belle-Île était bonne et il bénéficia d’une remise de quatre mois le 1er septembre 1876. Il fut libéré le 3 décembre 1876 et renvoyé à Paris. Il portait un tatouage.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52377, notice BENEZY Jean , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 octobre 2018.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/746. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1834.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément