BIFFI Guglielmo

Communard

Présenté comme « un de ces aventuriers qui font profession de servir la cause de l’émancipation des peuples », Guglielmo Biffi était, de 1859 à 1869, en Italie, puis se réfugia en Angleterre, en 1869. Pendant la Commune, il vécut à Paris, 40, rue de Paradis (Xe arr.), et on lui confia l’organisation du corps franc dit des Tibaldiens.
Biffi commanda un des bataillons constituant la Xe légion fédérée dont le chef était Brunel, le commandant d’état-major Chavenon. Voir Brunel et Chavenon.
Le 20e conseil de guerre le condamna, par contumace, le 15 octobre 1872, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; sa peine lui fut remise, sans arrêté d’expulsion, en 1879.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52856, notice BIFFI Guglielmo , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 18 novembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 27. — Arch. Min. Guerre, 20e conseil (n° 574.) — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément