BLOCHE Émile, Constant

Né le 27 février 1832 au Pré-d’Auge (Calvados), mort le 10 août 1875 à Cambremer (Calvados) ; comptable ; communard.

Émile Bloche était le fils de Jean, Pierre Bloche, charron, et de Victoire Haby, couturière.
Marié à Louise, Clémentine, Maria Delaunay, sans enfant, il habitait Paris depuis 1868. Il était domicilié au 26 (ou 46 selon les versions), rue des Entrepreneurs (Grenelle). En 1867, il avait été déclaré en faillite par le tribunal de commerce de Caen, mais reconnu excusable, par jugement du 2 mai 1868.
Pendant le 1er Siège de Paris, bien que n’ayant jamais été militaire, Bloche fut élu sergent au 165e bataillon de la Garde nationale ; après le 18 mars 1871, il ne fit aucun service jusqu’au 10 mai ; à cette date, les compagnies de marche fusionnèrent avec les compagnies sédentaires, et il fut envoyé au fort d’Ivry jusqu’au 25 mai ; le 28, il fut fait prisonnier par les Prussiens à la porte de Romainville. Il paraît avoir servi la Commune avec conviction.
Le 20e conseil de guerre le condamna, le 23 avril 1872, à treize mois de prison.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53062, notice BLOCHE Émile, Constant , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 30 juillet 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/749. — État civil du Pré-d’Auge, Naissances, 1832, Acte n°7 (Filae). — Données de Filae. — Site " La répression judiciaire de la Commune de Paris : des pontons à l’amnistie (1871-1880)". — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément