BONNEFOY Louise, Frédérique, née Noël Louise

Née le 25 juillet 1827 à Paris ; y demeurant, 72, rue du Château-d’Eau (Xe arrondissement) ; concierge ; communarde.

Elle était mariée, sans enfant. Le n° 72 de la rue du Château-d’Eau faisait partie des magasins du Tapis Rouge qui furent incendiés. Louise Bonnefoy et son mari, arrêtés, relâchés, arrêtés à nouveau le 4 juin 1871, n’avaient pas d’antécédents judiciaires connus ; le mari fut détenu sur les pontons, puis libéré en vertu d’un non-lieu ; la femme avait été vue travaillant à la barricade du Château-d’Eau.
Le 4e conseil de guerre la condamna, le 2 octobre 1871, à la déportation dans une enceinte fortifiée et à la dégradation civique, peine commuée, le 15 janvier 1879, en quinze ans de détention ; à Rouen on disait sa conduite convenable, sa santé faible ; elle était soumise, mais « a conservé les idées les plus exaltées » et ne présenta pas de recours en grâce. Voir Jeanne Roubert.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article53326, notice BONNEFOY Louise, Frédérique, née Noël Louise, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 9 décembre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/748. — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Gazette des Tribunaux, 4 octobre 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément