DUMONTIER Louis

Né le 2 avril 1835 à Valdampierre (Oise) ; tourneur sur nacre à Paris ; communard.

Demeurant à Paris ; marié, père de deux enfants ; tourneur sur nacre. Il était entré comme lieutenant à la Garde nationale lors de sa formation, au 145e bataillon, 3e compagnie sédentaire, et continua à servir après le 18 mars ; il conduisit au fort de Bicêtre les compagnies de marche de son bataillon, mais affirma être rentré le soir même à Paris ; il assura avoir été emprisonné 24 heures pour avoir refusé de faire partie des compagnies de marche. Le 15 mai, il sortit de Paris déguisé en bouvier ; il alla à Saint-Gratien, un certificat du maire en témoigna, et revint à Paris fin juin ; il était recommandé par le marquis de Beauvoir qui le considérait comme un honnête homme et un excellent ouvrier. Le 15e conseil de guerre le condamna, le 21 mars 1872, à un an de prison et à dix ans de privation de ses droits civiques, peine commuée, le 12 septembre 1872, en dix ans de privation de ses droits civiques avec remise du reste de la peine.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article58277, notice DUMONTIER Louis , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 février 2019.

SOURCE : Arch. Nat., BB 24/753.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément