LIBAUD Jules, Louis

Par Jean-Pierre Bonnet

Né le 17 septembre 1909 à Bouguenais (Loire-Inférieure, Loire-Atlantique), mort le 26 février 1968 à Rézé (Loire-Atlantique) ; résistant ; cheminot chauffeur de route, révoqué en 1950 ; syndicaliste CGT.

Originaire de la région nantaise, Jules Libaud était le fils d’un chauffeur et d’une couturière.
Il s’engagea à dix-huit ans dans les équipages de la flotte où il servit de 1927 à 1930. Après avoir travaillé en usine, il entra aux chemins de fer le 3 août 1936 en qualité de manœuvre au dépôt de Cholet (Maine-et-Loire) et adhéra alors à la CGT.
Engagé dans la Résistance, il fut arrêté à Nantes le 31 juillet 1943, emprisonné puis déporté à Buchenwald (Allemagne) d’où il revint le 24 mai 1945.
Jules Libaud reprit son service à la SNCF en qualité de chauffeur de route au dépôt de Nantes. Suite à la grève du 17 février 1950, dans le cadre du mouvement de protestation contre l’acheminement du matériel militaire destiné à l’Indochine, il fut révoqué le 23 décembre 1950 pour entrave à la circulation des trains. Poursuivi au pénal, il fut condamné à vingt jours de prison ferme par le tribunal de Nantes, peine aggravée à deux mois ferme par la cour d’appel de Rennes.
Jules Libaud s’était marié avec Amélie Pagnon le 25 juin 1932 à Rézé.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article6057, notice LIBAUD Jules, Louis par Jean-Pierre Bonnet, version mise en ligne le 30 juin 2008, dernière modification le 17 avril 2012.

Par Jean-Pierre Bonnet

SOURCES : Arch. Fédération CGT des cheminots.—Etat civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément