JOURNIAUX Auguste, Louis

Né le 27 avril 1837 à Saint-Malo (Ille-et-Vilaine) ; serrurier ; communard.

Il avait été condamné, le 22 septembre 1856, à Caen, à une amende de 5 f pour vol, le 9 mai 1862, à Paris, à quatre mois de prison pour le même motif.
Il fut, sous la Commune de Paris, garde au 170e bataillon fédéré, et on l’inculpa pour avoir présidé les élections dans son bataillon. Il fut condamné par contumace, le 11 décembre 1872, par le 9e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il fut amnistié en 1879 ; il demeurait alors, 61a, rue Marie-Thérèse, à Saint-Josse-ten-Noode (Belgique). Il décéda à Schaerbeek (Belgique) le 3 janvier 1906.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article62517, notice JOURNIAUX Auguste, Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 octobre 2019.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 9e conseil (n° 662). — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté, état d’août 1879. — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. — Notes de M. Cordillot.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément