LAMBERT-LIGIER Joseph, Delphin

Né en 1833 à Gonsans (Doubs), fils de cultivateur ; lui-même plombier ; communard.

Il était marié, père de trois enfants. Capitaine, sous la Commune de Paris, il commanda la 1re batterie de la XVIIe légion fédérée.
Il fut condamné, le 30 septembre 1872, par le 12e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée : par contumace, car il avait pu s’enfuir. En 1873, il était en Suisse.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63120, notice LAMBERT-LIGIER Joseph, Delphin, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 21 novembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/822. — Arch. Min. Guerre, 12e conseil (n° 587). — Arch. PPo., B a/431, pièces 786 à 791. — Arch. fédérales Berne, Flüchtlinge, carton 53, cote actuelle.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément