LEDRU Louis

Né le 20 août 1827 à Tuffé (Sarthe) ; communard, déporté en Nouvelle-Calédonie.

Fils de Jean-Louis Ledru, aubergiste, il était probablement le cousin de Auguste Ledru. Délégué, sous la Commune, et membre du Comité du Ve arr., il était en même temps garde à la 1re compagnie du 160e bataillon fédéré.
Il fut condamné à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il arriva à Nouméa le 22 avril 1877. Amnistié, il rentra par la Loire.
Des erreurs se seraient-elles glissées et n’y aurait-il pas identité avec le précédent ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article63836, notice LEDRU Louis, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 mai 2020.

SOURCES : Arch. Min. Guerre, 3e conseil (n° 2252). — Arch. PPo., listes d’amnistiés. — Note de Louis Bretonnière. — État civil en ligne cote Tuffé Val de Cheronne N 1825-1852 5Mi 399_14-16, vue 88/648.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément