MERLANGE Gustave

Né vers 1838 à Montargis (Loiret) ; y demeurant ; ouvrier couvreur ; sympathisant de la Commune de Paris.

Il était marié sans enfant. Il prit part aux manifestations qui se déroulèrent à Montargis les 1er et 2 mai 1871 en faveur de la Commune de Paris, et comparut devant la cour d’assises du Loiret les 13 et 14 juillet suivant.
Il fut condamné à huit mois de prison, 200 f d’amende et, solidairement avec les autres condamnés, aux dépens. Il avait été condamné en 1854 pour vagabondage et envoyé en maison de correction. D’après le président des assises, Merlange, « assez bon ouvrier », était léger, facile à entraîner et intempérant. Le maire de Montargis, qu’il avait « terrassé » le 2 mai, le recommanda à la bienveillance du procureur de la République, le 2 novembre 1871. Voir P. Potdevin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article66054, notice MERLANGE Gustave, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 janvier 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/731. — Gazette des Tribunaux, 15, 17-18 juillet 1871.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément