PÉRAGOUX Henri

Né le 20 juin 1843 à Lyon (Rhône) ; demeurant à Paris ; journaliste ; communard.

Célibataire, il vivait en concubinage. Blessé à Montretout pendant le 1er Siège, il se fit exempter pour ce motif du service de la Garde nationale sous la Commune de Paris ; au début de mai 1871, il accepta un emploi à la mairie du XVIIe arr. comme commissaire aux écritures, dit-il. Or il se présentait partout où l’on perquisitionnait, paraît-il, comme délégué de la mairie. Il reconnut avoir assisté à des perquisitions dans quatre-vingt-onze maisons, avenue de Clichy ; il n’exerça ces fonctions que du 6 au 20 mai. Ancien collaborateur de la Liberté, de Paris-Journal, du Soir, il était représenté par plusieurs personnes « comme un homme d’un caractère paisible, défendant toujours l’ordre et la morale ».
Il fut condamné, le 24 février 1872, par le 15e conseil de guerre, à la déportation simple. Détenu un temps à Quélern, il fut noté pour son indiscipline.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article67841, notice PÉRAGOUX Henri, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 13 avril 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/763 et BB 24/770, Quélern, 13 septembre 1872.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément