ROUSSELOT Théodore, Arsène

Né à Paris le 10 juin 1835 ; employé ; communard, probablement tué au début de la Semaine sanglante.

Il était marié, père d’un enfant ; il avait servi pendant sept ans au 1er bataillon de chasseurs à pied et avait été libéré en 1860 comme sergent ; il avait fait la campagne d’Orient.
Pendant la Commune de Paris, il devint commandant du 199e bataillon de la Garde nationale et fut blessé au genou à Vanves, le 1er mai 1871. Le 4e conseil de guerre le condamna par contumace, le 6 octobre 1874, à la déportation dans une enceinte fortifiée ; il fut amnistié le 8 mai 1879. En réalité, il « aurait été tué le 21 mai 1871 à la porte d’Auteuil ».

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article70273, notice ROUSSELOT Théodore, Arsène, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 26 juin 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/860. — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément