TIERCE Denis, Jules

Né le 4 septembre 1842 à Paris ; y demeurant ; mécanicien ; communard.

Marié en secondes noces, père d’un enfant de son premier mariage.
Il avait dû être secrétaire à la Sûreté générale sous la Commune de Paris, délégué de compagnie au 133e bataillon et inspecteur de police, mais tout ceci fut mis plus ou moins en doute. Il appartint comme garde à la 2e compagnie de marche du 133e bataillon fédéré. Il fut condamné par défaut, le 24 novembre 1871, à trois ans de prison pour usurpation de fonction (condamnation confondue avec la deuxième) ; puis, par contumace, le 17 février 1873, par le 19e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Il était alors veuf et vivait en concubinage ; il se maria le 23 mars 1874.
Il purgea sa contumace, et, le 7 février 1874, le 4e conseil de guerre le condamna à la déportation simple ; il vit sa peine commuée le 20 janvier 1875 en huit ans de détention ; de Belle-Île-en-Mer, il écrivit à ses parents trois lettres qui se trouvent à son dossier (6 juin 1875, 14 mai 1876 et 11 juin 1876). Il obtint des remises de peine en 1876 et 1877.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article71839, notice TIERCE Denis, Jules, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 septembre 2020.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/802, BB 27 et H. Colonies 263. — Arch. Min. Guerre, 4e conseil (n° 1582). — Arch. PPo., listes de contumaces.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément