JARDIN Victor, Auguste

Par Claude Pennetier

Né le 9 février 1907 à Créteil (Seine, Val-de-Marne), mort en déportation le 14 août 1942 à Birkenau-Auschwitz ; chauffeur-livreur puis chauffeur-mécanicien à la STCRP ; militant communiste ; conseiller municipal de Maisons-Alfort (Seine, Val-de-Marne).

Fils de jardiniers, Victor Jardin, chauffeur-livreur puis chauffeur-mécanicien à la Société des transports en commun de la région parisienne (STCRP), fut élu conseiller municipal communiste de Maisons-Alfort, le 12 mai 1935, en 18e position (sur 30) sur la liste d’Albert Vassart. L’assemblée municipale le désigna pour être délégué aux élections sénatoriales de 1935.

Victor Jardin travaillait alors à Charenton (Seine, Val-de-Marne) et vivait avec sa femme, couturière, qu’il avait épousée dans la commune le 5 novembre 1931, et son fils né en 1933.

Le conseil de préfecture suspendit la municipalité en octobre 1939 et le déchut de son mandat le 16 mars 1940, pour appartenance au Parti communiste. Déporté sous l’Occupation, il mourut à Birkenau-Auschwitz le 14 août 1942. Le Comité local de Libération, qui ignorait cette nouvelle, le fit nommer à délégation spéciale (conseil municipal provisoire) en novembre 1944.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74370, notice JARDIN Victor, Auguste par Claude Pennetier, version mise en ligne le 26 septembre 2009, dernière modification le 16 janvier 2018.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Paris, DM3 ; versements 10451/76/1 et 10441/64/2 ; listes électorales et nominatives. — Arch. Com. Maisons-Alfort. — Renseignements recueillis par Michèle Rault et Nathalie Viet-Depaule. — État civil de Créteil et de Maisons-Alfort.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément