AYMARD Marius [AYMARD Joseph, Marius]

Né le 22 octobre 1847 à Marseille (Bouches-du-Rhône) ; serrurier ; syndicaliste du Bâtiment et des Bouches-du-Rhône.

Serrurier à Marseille, Marius Aymard représenta la chambre syndicale des serruriers à la troisième session du congrès ouvrier socialiste de France qui se tint à Marseille du 20 au 31 octobre 1879. Il intervint dans la séance du 27 octobre : « De la représentation directe du prolétariat aux corps élus », pour soutenir les thèses guesdistes en demandant la formation d’un parti ouvrier.

Un rapport de police le place au nombre des notabilités de la chambre syndicale des serruriers, chambre très avancée, animée par André Bonifay et Jules Cloquemin et qui, en novembre 1878, avait organisé une collecte parmi les ouvriers serruriers pour venir en aide aux familles des condamnés dans l’affaire du congrès international (Voir Jules Guesde).

Aymard fut délégué par trente-quatre chambres syndicales marseillaises au congrès du Parti ouvrier tenu à Reims en 1881.

En janvier 1900, il était vice-président de son syndicat et il fut alors désigné pour le représenter à l’Exposition universelle de Paris au cours de l’été de la même année. En février 1901, Marius Aymard fut reconduit dans ses fonctions de vice-président de la chambre syndicale des serruriers. En janvier de l’année suivante, il fut remplacé à ce poste par Michel Félix*.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article77163, notice AYMARD Marius [AYMARD Joseph, Marius] , version mise en ligne le 5 novembre 2014, dernière modification le 13 octobre 2018.

SOURCES : Arch. PPo., Ba/1476. — Compte rendu du congrès. — L’Ouvrier syndiqué, organe officiel de l’Union des chambres syndicales ouvrières des Bouches-du-Rhône et de la Bourse du travail de Marseille, 15 juin 1900, 1er février 1901, 15 janvier 1902 (BNF, Gallica). — Notes de Louis Botella.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément