BOYER Abel

Né en 1882 à Domme (Dordogne) ; maréchal-forgeron, disciple d’Agricol Perdiguier.

Abel Boyer est en haut, à droite, de profil, avec un chapeau de paille
Abel Boyer est en haut, à droite, de profil, avec un chapeau de paille

Maréchal-forgeron, disciple d’Agricol Perdiguier, Abel Boyer commença son tour de France en 1900, à partir de Bordeaux. Il s’efforça d’unir les fractions diverses de compagnonnage tout en participant à l’action syndicale (grèves de 1909-1910). On le voit pendant cette période, dans une photo de groupe, tenant entre ses mains le journal anarchiste Le Libertaire.
En 1919, il fut élu président des Compagnons de Paris et se fixa définitivement comme maître maréchal dans la région parisienne. Abel Boyer a été un des acteusr principaux de l’histoire du compagnonnage, au sein notamment de la FIS (fédération Intercompagnonnique de la Seine), entre les deux guerres mondiales.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article78268, notice BOYER Abel, version mise en ligne le 30 mars 2010, dernière modification le 14 mai 2020.
Abel Boyer est en haut, à droite, de profil, avec un chapeau de paille
Abel Boyer est en haut, à droite, de profil, avec un chapeau de paille

OEUVRE : A. Boyer, Le Tour de France d’un compagnon du Devoir, Paris, 1957.

SOURCES : Le journal Compagnonnage, organe de l’Association Ouvrière des Compagnons du Devoir). — Notes de Frédéric Thibault.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément