INNOCENZI Pierre, Baptiste

Par Jacques Girault

Né le 2 juillet 1905 à Talasani (Corse), mort le 25 mai 1951 à Bastia (Corse) ; instituteur ; militant syndicaliste, militant communiste ; résistant.

Pierre Innocenzi en 1944.
Pierre Innocenzi en 1944.

Fils d’un retraité, maire de Talasani, Pierre Innocenzi, élève du cours complémentaire de Bastia, entra à l’École normale d’instituteurs d’Ajaccio (Corse) en 1923. Il fut nommé instituteur en Afrique occidentale française en 1927. À l’issue de son service militaire accompli comme élève officier de réserve à Saint-Maixent, il était lieutenant. Revenu en Corse, il fut instituteur à Taglio-Isolaccio puis à Talasani jusqu’en 1947 puis fut nommé à l’école de garçons du quartier Saint-Joseph à Bastia. Il se maria exclusivement civilement en août 1936 à Talasani avec Marie-Antoinette Avazeri, institutrice. Le couple eut trois filles.

Secrétaire général du Syndicat des maîtres de l’enseignement laïque de la Corse, affilié à la Fédération unitaire de l’enseignement qui publiait un bulletin trimestriel, L’Émancipation, de 1931 à 1935, Innocenzi animait le groupe de jeunes. À partir de la fin de 1935, militant du Syndicat national des instituteurs, secrétaire de la sous-section du SNI à Bastia, il fut un des animateurs des actions laïques sous le Front populaire. Il militait dans les organisations communistes depuis les années 1930.

Pierre Innocenzi fut mobilisé comme lieutenant dans un régiment d’infanterie. Instituteur à Bastia, il participa à partir de Pero Casevecchie à l’organisation de la Résistance. Du 15 novembre 1942 au 5 octobre 1943, il fut au cœur des luttes et, commandant FFI de la zone Nord de Bastia, fit partie du Comité départemental du Front national de lutte pour la libération du pays.

Après la guerre, Pierre Innocenzi était le secrétaire du groupe bastiais du SNI. Il était aussi un des dirigeants communistes dans le canton de Pero-Casevecchie puis appartint au secrétariat de la section du Parti communiste français de Bastia à partir de 1948. Il y assurait des responsabilités dans le secteur de l’éducation et de la formation des militants. Président de la Fédération des œuvres laïques à Bastia à partir de 1947, il participa à la fondation de la caisse des écoles à Bastia. Membre du conseil d’administration de la section de Bastia des Anciens combattants, il fut élu, les 5-6 avril 1948, à Bastia, membre du comité directeur de l’association de « La Corse française ». Il fit partie du comité créé pour l’érection d’un monument commémorant la Résistance corse formé en mars 1949. Il présenta plusieurs conférences dans le cadre du cercle des Républicains de Bastia.

Après son brutal décès, ses obsèques furent civiles au cimetière de Talasani. La presse rappela son action pour l’école laïque et son rôle pendant la Résistance. Le 19 novembre 1994, un hommage lui fut rendu sur sa tombe par l’association des Amis de la Résistance. Il était titulaire de la Croix de guerre, de la médaille de la Résistance te de la Légion d’honneur.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article87745, notice INNOCENZI Pierre, Baptiste par Jacques Girault, version mise en ligne le 26 avril 2010, dernière modification le 3 juillet 2021.

Par Jacques Girault

Pierre Innocenzi en 1944.
Pierre Innocenzi en 1944.

SOURCES : Association départementale 2B de l’ANARC. — Renseignements fournis par les enfants de l’intéressé. — Notes d’Alain Dalançon, Ange Stromboni et Hélène Chaubin.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément