VERHEYDEN Jean-Baptiste, Florimond

Né le 12 février 1840 à Louvain (Belgique), mort à Hoogstraten (Belgique) Gelmelslot quartier C89 le 22 septembre 1905 ; relieur ; communard de Paris (1871) puis socialiste belge.

Jean-Baptiste Verheyden était belge. Marié à une Française, il était relieur. Il se maria à Paris (VIIe arrondissement) le 8 décembre 1866 avec une française Virginie Berthe Begat. Le couple eut deux enfants,
D’après la police belge Verheyden aurait pris part à la Commune et serait précipitamment revenu à Louvain en octobre 1871 pour se soustraire à la répression. Il s’établit peu après à Bruxelles où il fréquenta les proscrits et leurs sociétés.
Un rapport en date du 1er juillet 1873 le décrivait comme suit : « Professe des opinions socialistes, prend fait et cause pour les martyrs de la Commune, se vante d’en avoir fait partie, n’ose pas retourner à Paris... ».
En octobre 1874, Verheyden quitta Bruxelles et la Belgique à destination de Londres.
Lors du mariage de son fils en juin 1888, il résidait à Gelmelslot, une colonie d’agriculture à Hoogstraten (Belgique).
Il y mourut le 22 septembre 1905.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article72480, notice VERHEYDEN Jean-Baptiste, Florimond , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 10 septembre 2020.

SOURCES : F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Belges ralliés à la Commune de Paris, Bruxelles, Ferraton, 1985. — Notes de M. Cordillot. — Notes de Hubert Bovens de Louvain en Belgique.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément