BIBOULET Joseph, Pierre

Par André Balent

Né le 2 juin 1860 à Rivesaltes (Pyrénées-Orientales – son nom ne figure toutefois pas sur les registres de l’état civil) ; enterré à Rivesaltes le 2 février 1936 ; ouvrier agricole ; militant syndicaliste, socialiste puis communiste ; dirigeant du Parti communiste dans les Pyrénées-Orientales ; maire communiste de Rivesaltes (1924-1927).

Fils d’un jardinier, ouvrier viticulteur, mais aussi petit propriétaire, militant de la Fédération des Agricoles du Midi, J. Biboulet assista au Ier congrès de sa Fédération et y représenta, à Béziers (Hérault), du 15 au 18 août 1903, le syndicat de Rivesaltes.

Militant socialiste, Joseph Biboulet fut désigné par la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales comme candidat aux élections sénatoriales du 3 janvier 1909 ; sur 483 votants, il obtint 25 voix.

Il fut élu membre de la commission administrative fédérale par le congrès extraordinaire de Rivesaltes (1909) qui avait fait convoquer Lucien Deslinières pour évincer de la Fédération Jean Manalt et l’aile gauche. Il fut à nouveau élu à cette instance par le congrès fédéral de Prades (1911).

Favorable à l’adhésion du Parti socialiste à l’Internationale communiste, comme d’ailleurs la grande majorité de ses camarades du groupe de Rivesaltes, il ne cessa jusqu’à sa mort de militer très activement dans les rangs du Parti communiste.

Aux élections municipales de novembre 1919 de Rivesaltes, il fut élu après l’avoir déjà été en 1908 et 1912. Après la démission de François Cabanes de son poste de maire, au mois d’octobre 1924, Joseph Biboulet accéda au poste de premier magistrat de la « Ville rouge » du Roussillon. Il fut réélu à l’issue des élections municipales de mai 1925. Après la « bolchevisation » du Parti communiste, Joseph Biboulet semble avoir joué, au sein de celui-ci, un rôle important. Le 26 octobre 1927, il démissionna de son poste de maire et de conseiller municipal. Son beau-fils, Jean Roujou devint alors le troisième maire communiste de Rivesaltes.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article100029, notice BIBOULET Joseph, Pierre par André Balent, version mise en ligne le 3 novembre 2010, dernière modification le 4 décembre 2022.

Par André Balent

SOURCES : Arch. Dép. Pyrénées-Orientales, versement de septembre 1951, liasse 186. — Le Socialiste des Pyrénées-Orientales, hebdomadaire de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales (1902-1914). — Le Cri Catalan, hebdomadaire (officieux) de la Fédération socialiste des Pyrénées-Orientales (à partir de 1916), 27 octobre 1927. — Compte rendu du 1er congrès de la Fédération des Agricoles du Midi (Musée social). — Horace Chauvet, La Politique roussillonnaise (de 1870 à nos jours), Perpignan, 1934. — Le Travailleur du Languedoc, 3 février 1936.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément