PÉAUD Floresca, Élise, née AUGER Floresca

Par Loïc Le Bars

Née le 26 mai 1906 à Saint-Viaud (Loire-Inférieure), morte le 24 avril 1992 aux Sables d’Olonne (Vendée) ; institutrice en Vendée ; militante syndicale.

Née d’un père douanier et d’une mère cuisinière, Floresca Auger sortit de l’École normale de La Roche-sur-Yon (Vendée) en 1925 et épousa, en août 1928 à La Roche-sur-Yon (Vendée), Eugène Péaud, secrétaire du syndicat unitaire de Vendée où elle militait. Elle fut secrétaire administrative de 1928 à 1930 et déléguée au IIIe congrès de l’Union régionale unitaire de Nantes en 1928 puis au congrès de la Fédération unitaire de l’Enseignement à Reims en 1933.
Après l’exclusion de son mari du Parti communiste en 1929, elle sympathisa avec le trotskysme. Elle fit partie de la fédération vendéenne du PSOP créée en juillet 1938. En 1940, elle fut déplacée d’office et séparée de son mari. Elle milita trois ans à la IVe Internationale après la Seconde Guerre mondiale.
Elle prit sa retraite en 1959 et adhéra un temps au PSU.
_

_

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article125247, notice PÉAUD Floresca, Élise, née AUGER Floresca par Loïc Le Bars, version mise en ligne le 30 novembre 2010, dernière modification le 13 novembre 2016.

Par Loïc Le Bars

SOURCES : Bulletin du SNI, Vendée. — Dossier de l’E. N. — Lettre d’E. Péaud. — A.-M. Sohn, Th., op. cit.. — L’Émancipation de Vendée, 1929-1933. — Témoignage de F.Péaud (1979). —État civil. — Loïc Le Bars, Eugène Péaud, un syndicaliste révolutionnaire, Syllepse, 2005. — Notes de Jacques Girault et de Florence Regourd.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément