MOALI Mohamed

Par Jean-Pierre Besse, Daniel Grason

Né présumé en 1900 à Constantine (Algérie), fusillé le 27 septembre 1941 au Mont-Valérien, commune de Suresnes (Seine, Hauts-de-Seine).

Célibataire, Mohamed Moali demeurait 5 rue Lally-Tollendal à Paris (XIXe arr.). Il fut interpellé par des gardiens de la paix le 19 septembre 1941 vers 23 h 30 rue de Meaux à Paris (XIXe arr.) ; il était porteur d’un pistolet 6,35 mm. Conduit au commissariat de police du quartier de la Villette, il fut ensuite livré aux autorités d’occupation.
Il comparut le 26 septembre 1941 devant le tribunal du Gross Paris qui siégeait rue Boissy-d’Anglas (VIIIe arr.). Condamné à mort pour « détention d’armes », Mohamed Moali fut passé par les armes le 27 septembre. Le journal collaborationniste Le Matin publia le 29 septembre en page une un « Avis » annonçant son exécution. L’inhumation de Mohamed Moali eut lieu le 27 septembre 1941 au cimetière parisien d’Ivry-sur-Seine (Seine, Val-de-Marne) division 39, ligne 4, n°26.
Son nom figure sur la cloche du Mémorial de la France combattante au Mont-Valérien.

Voir Mont-Valérien, Suresnes (Hauts-de-Seine)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article147579, notice MOALI Mohamed par Jean-Pierre Besse, Daniel Grason, version mise en ligne le 28 juin 2013, dernière modification le 26 juin 2021.

Par Jean-Pierre Besse, Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo., Carton 11, BA 2116, BA 2117. — DAVCC, Caen, B VIII dossier 2, Liste S 1744-1765/41 (Notes Thomas Pouty). — Le Matin, 29 septembre 1941. — Site Internet Mémoire des Hommes.— MémorialGenWeb. — Répertoire des fusillés inhumés au cimetière parisien d’Ivry.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément