GÉRARD Hyacinthe.

Par Jean Neuville - Renée Dresse

Né à Huy (pr. Liège, arr. Huy) le 5 juin 1852. Cordonnier puis coiffeur, militant socialiste, dirigeant d’une coopérative, conseiller communal et échevin de Huy.

Après des études primaires, Hyacinthe Gérard, fils d’ouvrier, est cordonnier puis coiffeur. Après son mariage en 1879, il s’installe chaussée des Forges à Huy, face à l’usine Thiry, dans une maison à laquelle est joint un petit café qui lui assure un supplément de revenus. Il est le père de sept enfants, dont deux sont décédés durant la Première Guerre mondiale.

Lié à Michel Thonar, Hyacinthe Gérard s’investit dans le mouvement coopératif hutois. Il fait partie de plusieurs sociétés coopératives. Il figure, avec notamment Henri Mignon et Jean Peters, parmi les membres les plus actifs de la coopérative de consommation, L’Alimentation hutoise, fondée en 1882. Il est notamment membre du conseil d’administration de la coopérative, L’Imprimerie coopérative, de 1899 à 1910 et administrateur délégué en 1902.

Hyacinthe Gérard participe à la fondation de la Fédération du Parti ouvrier belge (POB) de Huy en 1894. Il mène diverses actions. Un exemple : désigné comme délégué d’un groupe chargé de demander aux patrons hutois le chômage des ouvriers le 1er mai, il essuie de nombreux refus. Selon R. Dion, « il fallait plus que du courage alors pour oser affronter les représailles patronales. »

Le domicile de Hyacinthe Gérard est également le lieu de nombreuses réunions : « il avait un accent tout à fait particulier pour donner à certaines de nos expressions wallonnes une saveur spéciale. Sa verve intarissable animait les conversations. » Au départ d’Olivier Dony de la Maison du peuple de Huy, Hyacinthe Gérard reprend l’exploitation du local.

Hyacinthe Gérard est un des deux conseillers communaux, avec Olivier Dony, élus en 1895 à Huy. Il est révélateur que ce soient deux commerçants qui arrivent en tête de liste aux voix de préférence. H. Gérard demeure conseiller communal jusqu’en 1921, sans interruption. Il occupe de 1919 à 1921 le mandat d’échevin de l’État civil. Lors du poll préparatoire à la constitution de la liste socialiste pour les élections communales de 1921, il n’est pas réélu car « après la guerre, un vent nouveau passa, renversant bon nombre des anciens, quitte à les redresser après. »

Une fois retraités, Hyacinthe Gérard, toujours vivant en 1930, et son épouse vont habiter rue de la Couronne à Huy.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article172445, notice GÉRARD Hyacinthe. par Jean Neuville - Renée Dresse, version mise en ligne le 23 avril 2015, dernière modification le 25 mai 2020.

Par Jean Neuville - Renée Dresse

SOURCE : DION R., Histoire du socialisme dans la région hutoise, Huy, 1930, p. 18, 77-78.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément