BAUDURET André, Émile, Marcel

Par Daniel Grason

Né le 14 septembre 1910 à Paris (Xe arr.), disparu le 18 août 1944 à Paris (Xe arr.) ; gardien de la paix ; membre d’Honneur de la Police ; F.F.I.

Fils de Firmin Bauduret, employé, et de Joséphine Tombereau, concierge, André Bauduret s’était marié avec Marcelle Amiel le 16 juin 1936 à Paris (IIIe arr.), où il demeurait 14 Cité Dupetit-Thouars. Il était père de deux enfants. Gardien de la paix au commissariat du IIe arrondissement, il adhéra à Honneur de la Police d’obédience gaulliste en 1942. Il disparut au retour d’une mission de surveillance, des témoins l’auraient vus nu-pieds place de la République. Prisonnier et enchaîné, il était entouré de plusieurs soldats allemands, avec un autre prisonnier.
André Bauduret a été homologué résistant, sergent F.F.I. et il a reçu la Médaille de la Résistance à titre posthume (Décision du 02/04/1959 ; date de publication au JO 08/04/1959).

Une plaque commémorative apposée à l’entrée du commissariat du IIe arrondissement honore sa mémoire et celle de Louis Brélivet.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article181624, notice BAUDURET André, Émile, Marcel par Daniel Grason, version mise en ligne le 13 juillet 2016, dernière modification le 28 août 2019.

Par Daniel Grason

SOURCES : Arch. PPo. BA 1801. – JA 246. – SHD, Caen AC 21 P 15815. – Bureau Résistance GR 16 P 39298. – « Au cœur de la Préfecture de Police de la Résistance à la Libération », Sous la dir. de Luc Rudolph, Directeur honoraire des services actifs, Éd. LBM, 2009. – Site internet GenWeb. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
fiches auteur-e-s
Version imprimable Signaler un complément