BÉNARD Joséphine [Née DUVAL Joséphine Constance]

Par Gilles Pichavant

Née le 18 mai 1878 à Clamart (Seine-Hauts-de-Seine), morte le 14 octobre 1919 au Havre (Seine-Inférieure) ; militante socialiste au Havre, militante de la Libre pensée.

Le 18 mai 1878 Joséphine Duval naquit rue d’Église à Clamart (Seine, Hauts-de-Seine), fille d’Antoine Duval, ouvrier treillageur, et de Aimée Giraut, lingère. Son père fut le trésorier du groupe local de la Libre pensée.

Le 22 mai 1897 elle se maria civilement à Clamart avec Michel Bénard, ouvrier maçon. Aussitôt après les formalités accomplies, et avec l’autorisation de l’adjoint au maire, Léonie Rouzade prononça un discours, « félicitant les jeunes époux d’avoir eu le courage de faire consacrer leur union sans l’intervention d’un prêtre », et les parents d’« avoir donné à leurs enfants une éducation purement civique et républicaine, et de les avoir affranchi des préjugés religieux ». Puis le Citoyen Pasquier, au nom de la fédération française de la Libre Pensée rappela « les luttes menées par [Antoine] Duval et Bonnard* contre le parti clérical de Clamart ». Enfin, L. Bonnard* dit une poésie.

Joséphine Duval s’installa au Havre avec son mari vers 1917, et donna son adhésion au groupe socialiste du Havre en même temps que son mari. Elle en devint la secrétaire adjointe jusqu’en juin 1919, époque à laquelle elle donna sa démission de ce poste en même temps que le secrétaire du groupe, le docteur Fauvel.

En 1919, Joséphine Bénard resta déléguée fédérale du petit groupe de femmes socialistes du Havre.

En 1919, Joséphine Bénard avaient 5 enfants âgés de 20,19, 13, 8 et 6 ans. La famille habitait 73 rue Ernest Renan. Elle mourut au Havre le 14 octobre 1919, à l’âge de 41 ans et 5 mois. Son acte de décès comporte, outre la signature de son mari, celle de Louis Parisot, le secrétaire du syndicat des terrassiers, témoin.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article189066, notice BÉNARD Joséphine [Née DUVAL Joséphine Constance] par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 29 janvier 2017, dernière modification le 3 septembre 2020.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Arch. Dép. de Seine-Maritime, cote 2Z76. — Bulletin mensuel de correspondance des groupes et adhérents fédérés / Fédération française de la libre-pensée (Paris), 1966 et 1897 — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément