LISBONNE Émile

Né le 20 juin 1876 à Nyons et mort le 21 décembre 1947 ; avocat, député, ministre ; membre du comité central de la Ligue des droits de l’homme.

Fils d’Eugène Lisbonne, issu d’une famille d’avocat héraultais, Émile Lisbonne obtint le bac au lycée d’Avignon. Il fréquenta la faculté de droit d’Aix-en-Provence, puis de Paris.
Conseiller général radical du canton de Buis les Baronnies (Drôme), sénateur radical-socialiste de la Drôme de 1924 à 1939, ministre de la Santé Publique du 26 octobre au 26 novembre 1933 dans le gouvernement Albert Sarraut, ministre de la Santé publique du 30 janvier au 9 février 1934 dans le gouvernement Édouard Daladier, il fut vice-président du parti radical-socialiste Camille Pelletan sous le Front Populaire.Il était membre du comité central de la LDH.
Menacés parce que juifs, Émile Lisbonne, il fut interdit de séjour dans la Drôme et assigné à résidence à Rodez (Aveyron).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205159, notice LISBONNE Émile, version mise en ligne le 19 juillet 2018, dernière modification le 19 juillet 2018.

SOURCES : Note de Gilles Manceron. — « Émile Lisbonne », dans le Dictionnaire des parlementaires français (1889-1940), sous la direction de Jean Jolly, PUF, 1960

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément