DUOT Alphonse, Fidèle, Maurice

Par Gilles Pichavant

Né le 12 septembre 1903 à Concarneau (Finistère), mort le 29 octobre 1982 à Louviers (Eure) (ou le dans les années 1990 à Quimper.) ; tailleurs d’habits ; militant communiste

Fils d’Alphonse Duot père, marin et militant socialiste fondateur de la section communiste de Concarneau, Alphonse Duot adhéra à la jeunesse communiste en 1924, et au parti communiste en 1935.

En 1939, il participa à la restructuration, dans la clandestinité, du parti communiste interdit par le gouvernement Daladier. Sous l’occupation allemande, propagandiste résistant, il diffusa les publications clandestines du PCF et du Front national de la Résistance, notamment L’étincelle, organe du Parti communiste et des J.C, l’Insurrectionnel, bulletin du Front National. Il participa à la création des FTPF à Concarneau, et prit part aux actions contre l’occupant. En 1943 il fut désigné comme responsable de la section du PCF clandestin pour la région concarnoise, reconstituée à la suite des arrestations de 1942. Il participa à la création des milices patriotiques du secteur, qui joueront un rôle important dans la libération de Concarneau.

Membre du Comité Local de Libération (clandestin) de Concarneau dont son père était le président, et Pierre Le Rose le secrétaire. Il y représenta le PCF.

A la Libération, il fut le secrétaire de la section communiste de Concarneau, et membre du comité fédéral du Finistère pendant de nombreuses années.

Il mourut le 29 octobre 1982 à Louviers (Eure)

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article205594, notice DUOT Alphonse, Fidèle, Maurice par Gilles Pichavant, version mise en ligne le 7 août 2018, dernière modification le 11 novembre 2018.

Par Gilles Pichavant

SOURCES : Note : Eugène Kerbaul, 1240 militants du Finistère, 1918-1945, imprimerie commerciale de Rennes, 1988. — Carnets de Pierre Le Rose, in Arch. de la Fédération du Finistère du PCF. — État cvil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément