GAVARD Émile, Louis

Par Jean-Louis Ponnavoy

Né le 6 juillet 1904 à Nantua (Ain), exécuté sommairement le 14 juillet 1944 à Nantua ; menuisier ; résistant de l’AS Nantua.

Émile Gavard était le fils de Gustave Joseph, menuisier ébéniste à Nantua et de Marie Antoinette Goyet, ouvrière en soie. Il se maria le 31 octobre 1929 avec Augustine Rondot dont il devint veuf. Il avait sept enfants. Il se maria en secondes noces avec Lucienne Auger. Il exerçait le métier de menuisier.
Il entra dans la Résistance à l’armée secrète (AS) de Nantua (Ain).
Il fut capturé et fusillé par l’ennemi le 14 juillet 1944 à Nantua avec Georges Cerciat et Constant Rivollet.
L’acte de décès fut dressé le 15 juillet sur la déclaration de Paul Reygrobellet, garde champêtre à Nantua.
Il obtint la mention « Mort pour la France » portée sur l’acte de décès et le titre de "Déporté et interné résistant" (DIR).
Il fut décoré de la Médaille militaire, de la Croix de guerre et de la Médaille de la Résistance par Décret du 2 février 1960.
Son nom figure sur le monument aux morts et sur la stèle érigée sur la RN 79 au bord du lac de Nantua.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article209083, notice GAVARD Émile, Louis par Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 24 novembre 2018, dernière modification le 31 mai 2021.

Par Jean-Louis Ponnavoy

SOURCES : Mémorial Genweb.— État civil (actes de naissance et décès).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément