ANSELMET Victor P.

Par Jean-Luc Marquer, Emeric Tellier

Né le 2 février 1901 à Bonneval-sur-Arc (Savoie) ; sommairement exécuté en représailles le 29 août 1944 à Chanas (Isère) ; ouvrier d’usine ; victime civile

Tombe collective plaque gauche cimetière Chanas (Isère)
Tombe collective plaque gauche cimetière Chanas (Isère)
Source : Photographie Jean-Luc Marquer

Victor Anselmet était le fils de Pierre, Joseph et de Florine Jacomin.
Pour le différencier de son cousin également appelé Victor Anselmet sans autre prénom et également originaire de Bonneval-sur-Arc (Savoie), l’habitude fut prise de les distinguer en ajoutant l’initiale du prénom de leur père.

Domicilié à Paris avant 1921, il effectua son service militaire au 3ème régiment de Zouaves entre 1921 et 1923, dont une partie en Algérie.
Il était alors chauffeur d’auto.
Il resta dans la région parisienne jusqu’en 1939. Au début de la guerre, il fut affecté à la 5ème section de C.O.A. (commis et ouvriers d’administration) à Villefranche-sur-Cher (Loir-et-Cher).

Il épousa Marie, Charlotte Massoni. Ils eurent un enfant. En 1944, ils habitaient le hameau des Guyots à Chanas (Isère).

Victor Anselmet P. était ouvrier d’usine et membre du syndicat CGT des techniciens des industries chimiques de l’Isère.

Le 29 août 1944,suite à l’attaque d’une colonne allemande par les Forces françaises de l’intérieur (FFI), Les Allemands investirent le hameau des Guyots.
Vers midi, près de la grange de M. Denisot, Victor Anselmet P. voulut s’interposer entre un soldat allemand et les otages qu’il fusillait. Il fut immédiatement abattu par derrière par un autre soldat et achevé de plusieurs rafales de mitraillettes.
La maison des Anselmet fut incendiée au moyen d’une grenade incendiaire.
La grange Denisot qui servit de lieu d’exécution fut incendiée.
Vers minuit, les pompiers purent intervenir et le corps de Victor Anselmet P. fut retrouvé devant la grange et immédiatement identifié par sa femme.

Victor Anselmet P. obtint la mention "Mort pour la France"

Son nom figure sur le monument érigé sur les lieux du massacre, sur le monument aux morts de Bonneval-sur-Arc et sur celui de Bramans (aujourd’hui Val-Cenis, Savoie) (Anselmet Victor P.) et sur le tableau commémoratif apposé dans l’église de Bonneval-sur-Arc (Anselmet Victor, de Pierre, Joseph), sur la tombe collective au cimetière communal et sur le tableau commémoratif apposé dans les locaux de la Confédération Générale du Travail ( CGT ) 263 Rue de Paris à Montreuil (Seine-Saint-Denis) - - Noyau A 1er étage - - Fédération nationale des Industries Chimiques FSM - - Inscription "Nos martyrs" -

.
Voir : Chanas

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article220574, notice ANSELMET Victor P. par Jean-Luc Marquer, Emeric Tellier, version mise en ligne le 25 novembre 2019, dernière modification le 3 mai 2021.

Par Jean-Luc Marquer, Emeric Tellier

Tombe collective plaque gauche cimetière Chanas (Isère)
Tombe collective plaque gauche cimetière Chanas (Isère)
Source : Photographie Jean-Luc Marquer

SOURCES : Arch. dép. Rhône, Mémorial de l’Oppression : 3808W 417 et 447 — Arch. dép. Savoie RMM : FRAD073 - 1R 267 — Arch. FNIC-CGT. — L’Humanité, 1938. — La Voix des industries chimiques, 1938. — Mémorial GenWeb — Geneanet — Etat civil

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément