FORNY Andrée

Par Julien Chuzeville

Écrivaine ; militante féministe à Paris.

Andrée Forny créa à la fin des années 1910 les revues Le Tourbillon, puis L’Âtre.

En 1932, elle créa Les Cahiers féministes, puis Les Cahiers féminins en octobre 1934.
Andrée Forny dirigea également les Éditions féminines, qui annonçaient en 1934 deux ouvrages en préparation : Le Mouvement suffragiste en Angleterre de Sylvia Pankhurst, et Le Féminisme d’aujourd’hui d’Andrée Forny.

Elle fonda en 1933 l’Action féminine, « groupement libre de travailleuses intellectuelles et manuelles », dont elle était secrétaire en 1934. Le siège social était à son adresse : 7, rue Santos-Dumont, à Paris (XVe arr.).

En septembre 1936, Andrée Forny fit une conférence organisée par les Jeunesses socialistes de la Seine, sur le thème : « La solution socialiste au problème de la prostitution ». Était-elle adhérente, ou bien sympathisante socialiste ?

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article231240, notice FORNY Andrée par Julien Chuzeville, version mise en ligne le 18 août 2020, dernière modification le 4 septembre 2020.

Par Julien Chuzeville

ŒUVRE : La Pensée et l’œuvre de Jean de Saint-Prix, autoédité, 1919. — Attaque des femmes, Éditions féminines, 1934.

SOURCES : Documents numérisés par la Bibliothèque Marguerite Durand. — Le Populaire, 20 septembre 1936. — La Bibliothèque historique de la Ville de Paris conserve des lettres d’Andrée Forny à Marie-Louise Bouglé, écrites entre 1933 et 1936 (cote MS-FS-15-0198).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément