DUCOL Solange, Renée [née LAUMAILLÉ Solange]

Par Jacques Girault

Née le 23 novembre 1922 à Saint-Symphorien (Indre-et-Loire), morte le 9 juin 2019 à Amboise (Indre-et-Loire) ; institutrice ; militante communiste ; maire-adjointe de Saint-Pierre-des-Corps (Indre-et-Loire), conseillère municipale de Vernou-sur-Brenne (Indre-et-Loire).

Le père de Solange Ducol, charron, réformé en 1914, entra à la compagnie de chemins de fer du Paris-Orléans ; gréviste et révoqué en 1920, devenu monteur à la base aérienne, décéda en 1934. Solange Laumaillé reçut les premiers sacrements. Élève de l’école primaire supérieure de Tours, puis l’École normale d’institutrices (1939-1942), elle exerça comme institutrice avec son mari (voir Robert Ducol) à Parçay-Meslay (1942-1956), à Saint-Pierre-des-Corps (1956-1964) avant de devenir directrice de l’école de Vernou-sur-Brenne de 1964 à sa retraite en 1975.
Solange Laumaillé adhéra aux Jeunesses socialistes SFIO en 1939. Elle épousa religieusement en juillet 1942 à Saint-Symphorien, Robert Ducol, instituteur. Le couple eut trois enfants. Ils participèrent aux luttes de la Résistance dans les Francs-Tireurs et partisans français. Secrétaire d’un groupe de FFI, elle fut la secrétaire du Comité local de Libération. Elle adhéra au Parti communiste français en septembre 1944 à la cellule de Saint-Symphorien. Secrétaire de la cellule communiste de Parçay-Meslay de novembre 1945 à janvier 1947, membre du comité de la section communiste de Vouvray depuis mars 1946, trésorière de la section depuis janvier 1948, elle fit partie à partir de 1948 de la commission idéologique créée par la fédération communiste.
Membre du Syndicat national des instituteurs depuis 1944, Solange Ducol participait à la vie syndicale avec son mari, alors secrétaire de la section départementale du SNI. Au sein de la Fédération des œuvres laïques, elle s’occupait de la vente annuelle du « livre pour la jeunesse ».
Solange Ducol, membre depuis 1945 de l’association France-URSS, fit partie de la commission fédérale de contrôle financier du PCF en 1948. Elle fut candidate au Conseil général dans le canton de Tours-Nord en 1948. Elle entra au comité de la fédération communiste en 1957 alors qu’elle était secrétaire du groupe de Saint-Pierre-des-Corps de l’Union des femmes françaises et membre du comité de la section communiste locale. Responsable fédérale de la diffusion de la littérature à partir de 1959, elle faisait partie de la commission chargée du travail idéologique à partir de 1960. Elle ne fut pas renouvelée lors de la conférence fédérale de 1962.
Solange Ducol devint conseillère municipale et adjointe au maire de Saint-Pierre-des-Corps en 1959. À Vernou-surt-Brennes, membre du comité de la section communiste de Vouvray, conseillère municipale de 1965 à 1983, elle fut responsable de la commission scolaire. Elle contribua à la création de la
bibliothèque municipale de Vernou-sur-Brenne dont elle fut une bénévole
active jusqu’en 2017. Elle participa, comme son mari, aux diverses contestations au sein du PCF.
En 2008, membre du PCF et du SNUIPP, elle assurait la responsabilité de trésorière du cercle Jacques Decour pour un marxisme vivant en Touraine. Elle fut aussi trésorière départementale de l’association des Amis de Paul-Louis Courier

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23167, notice DUCOL Solange, Renée [née LAUMAILLÉ Solange] par Jacques Girault, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 20 juin 2019.

Par Jacques Girault

SOURCES : Arch. comité national du PCF. — Souvenirs de sa vie militante dans 1920-2000. Communistes en Touraine. 80 ans de témoignages et de récits, ouvrage édités par l’amicale des vétérans communistes d’Indre-et-Loire, Tours, 2000, 357 p. — Renseignements fournis par l’intéressée, et par sa fille Claudine Ducol (juin 2019).

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément