Crépieux-la-Pape (Ain) puis Rillieux-la-Pape (Rhône), le 1er septembre 1944

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

Exécution sommaire de quatre résistants le 1er septembre 1944 par les Allemands à Crépieux-la-Pape (alors dans l’Ain, puis dans le Rhône à partir de 1968), aujourd’hui Rillieux-la-Pape (Rhône) depuis la fusion de 1972.

La stèle élevée sur le lieu de l’exécution.

Les quatre victimes furent exécutées à coups de mitraillette :

Les conditions de leurs arrestations restent floues : ont-ils été arrêtés dans le voisinage de Crépieux-la-Pape où ils résidaient ? Ou durant les combats de la bataille de Meximieux auxquels ils purent participer, comme résistants du Camp Didier ?

Une stèle a été érigée chemin des Martyrs à Rillieux-la-Pape, sur l’emplacement de leur exécution.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article240837, notice Crépieux-la-Pape (Ain) puis Rillieux-la-Pape (Rhône), le 1er septembre 1944 par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy, version mise en ligne le 8 juin 2021, dernière modification le 8 juin 2021.

Par Benoît Prieur, Jean-Louis Ponnavoy

La stèle élevée sur le lieu de l’exécution.
Plaque apposée sur la stèle.

SOURCES : Fonds du service du Mémorial de l’oppression et
de la délégation régionale du Service de recherche des crimes de guerre ennemis, 3808 W 93. — Le livre noir des crimes Nazis dans l’Ain pendant l’Occupation, Les éditions du Bastion, p. 69.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément