JOUHAUX Adolphe

Né en 1841, mort en janvier 1927 à Bombon (Seine-et-Marne) ; employé municipal à Paris ; communard.

Son père avait été fusillé pour sa participation à la révolution de Juin 1848.

Adolphe Jouhaux, employé municipal à Paris, fut tambour au 119e bataillon de la Garde nationale pendant la Commune de Paris. Il participa à la sortie de Châtillon d’avril 1871.
Il n’avait dû d’échapper à la répression sanglante qui frappa les communards qu’à sa bonne connaissance des égouts parisiens où il se réfugia un temps.

Il était travailleur des puits artésiens, avant de devenir ouvrier allumettier à Aubervilliers où il emménagea en 1881.
Victime du phosphore blanc dans le cadre de son travail, il devint aveugle.

Il était le père de Léon Jouhaux, secrétaire général de la CGT, qui dit que son père participa au mouvement ouvrier et fit toutes les grèves.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article50237, notice JOUHAUX Adolphe, version mise en ligne le 15 mai 2009, dernière modification le 16 août 2020.

SOURCES : Le Peuple, 30 janvier et 2 février 1927. — Notice de Léon Jouhaux. — Notes de Louis Bretonnière et de Julien Chuzeville.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément