BAZERON Jules, Jean-Baptiste

Né le 18 juillet 1847 à Saint-Loup-de-la-Salle (Saône-et-Loire), demeurant à Paris, 54, rue des Boulets (XIe arr.) ; ouvrier menuisier ; communard.

Jules Bazeron était célibataire. Nommé, pendant le 1er Siège de Paris, sous-lieutenant au 204e bataillon de la Garde nationale, il continua sous la Commune jusqu’au 5 mai 1871 et passa alors au 67e bataillon comme simple garde ; il suivit son bataillon à Rueil, Neuilly, au fort et au cimetière d’Issy ; il prétendit être resté chez lui à partir du 21 mai.
Le 19e conseil de guerre siégeant à Versailles le condamna pour port d’armes prohibées, le 11 décembre 1871, à trois ans de prison. Il fut incarcéré le 6 mars 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et transféré à la maison centrale d’Embrun (Hautes-Alpes), le 17 novembre 1872.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52159, notice BAZERON Jules, Jean-Baptiste , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 17 octobre 2018.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/739. — Note de J.-Y. Mollier.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément