BEHAGUE Jean-Baptiste, François

Né le 11 octobre 1840 à Neuilly (Seine) ; maroquinier ; communard.

Jean-Baptiste Behague était le fils de Louis, Carolus Behague, conducteur de voitures, et d’Eulalie Lefevre, concierge.
Célibataire, il habitait Paris. Il ne fit aucun service pendant le 1er Siège de Paris ; le 25 avril 1871, sans ouvrage, dit-il, il entra dans une compagnie de marche du 134e bataillon de la Garde nationale et, le même jour, suivit son bataillon à Villejuif, puis rentra à Paris, le 25 mai et fut fait prisonnier ce jour-là, boulevard de la Gare, XIIIe arr.
Il avoua avoir été condamné à quinze jours de prison pour participation à une grève. Le 9e conseil de guerre de Sèvres (Seine-et-Oise) le condamna pour port d’armes, le 10 janvier 1872, à deux ans de prison et dix ans de privation de ses droits civiques. Il fut incarcéré le 8 février 1872 à Belle-Île-en-Mer (Morbihan) et transféré le 17 novembre 1872 à Landerneau (Finistère).

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article52284, notice BEHAGUE Jean-Baptiste, François , version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 3 juillet 2021.

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/762. — Arch. Dép. Morbihan, série Y, écrou 1321. — État civil de Neuilly-sur-Seine, Naissances, 1840, Acte n°274 (Filae). — Notes de Renaud Poulain-Argiolas.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément