MAYNARD de LAVALETTE Tancrède, Pierre, Antoine, Auguste

Par Pierre-Henri Zaidman

Né le 24 février 1835, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme) ; communard.

Fils d’un propriétaire, Tancrède Lavalette, contrôleur aux chemins de fer, devint officier d’ordonnance attaché à l’état-major (service intérieur de la place) à partir du 23 mars 1871. Il fut commandant du Palais de l’industrie pendant la Commune et se fit passer pour le frère de Gilbert Lavalette, membre du Comité central. Ce capitaine Lavalette était allé arrêter le colonel Leullier (père du jeune homme qui avait planté, sous les balles, un drapeau rouge en haut de l’église de Neuilly, d’après Le Cri du peuple du 17 avril 1871) et le remplaça au commandement du Palais de l’industrie. Gilbert Lavalette demanda la libération de Leullier et dénonça le mensonge du capitaine Lavalette dans une lettre à Henry, le chef d’état-major de la place.
Après avoir pris la fuite, sa présence fut signalée à Hayange (Moselle), puis à Ars-sur-Moselle (Moselle), où il se trouvait sous le nom de Ménard d’après un courrier du sous-préfet de Briey au préfet de Meurthe-et-Moselle le 26 février 1872. Des mesures de surveillances avaient été mises en place et dans un signalement du 4 mars 1872 par le ministère de l’intérieur au préfet de Meurthe-et-Moselle il est décrit comme « ayant l’allure et les habitudes d’un orateur d’estaminet ».
Condamné par contumace – il s’était réfugié à Nivelles (Belgique) – le 18 septembre 1872, par le 5e conseil de guerre, à la déportation dans une enceinte fortifiée. Le rapporteur s’étonna toutefois de le trouver mêlé à l’insurrection. De Belgique, il passa en Hollande puis revint en Belgique en avril 1874 et se fixa à Braine-le-Comte. Il fut amnistié en 1879. Il décéda le 10 juin 1920 à Sarcelles (Seine-et-Oise).

Les autorités policières et judiciaires ont souvent confondu Tancrède Lavalette et Gilbert Lavalette, ce qui a été à l’origine de nombreuses incertitudes dans leurs biographies.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article65888, notice MAYNARD de LAVALETTE Tancrède, Pierre, Antoine, Auguste par Pierre-Henri Zaidman, version mise en ligne le 26 juillet 2009, dernière modification le 12 mai 2021.

Par Pierre-Henri Zaidman

SOURCES : Arch. Nat., BB 24/793. — Arch. Min. Guerre, GR 8 J 196 (656) 5e conseil et GR 8 J 63 (1645) 3e conseil. — Arch. Dép. de Meurthe-et-Moselle, 4 M 259. — Arch. PPo., listes de contumaces. — Arch. Gén. Roy. Belgique, dossier de Sûreté n° 264 001 (en 1880). — F. Sartorius, J.-L. De Paepe, Les Communards en exil. État de la proscription communaliste à Bruxelles et dans les faubourgs, Bruxelles, 1971. – Arch. départ. Puy-de-Dôme 6 E 113 71. — Notes Brieuc Guinard.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément