PRÉAULT Pierre

Par Claude Pennetier

Né le 15 septembre 1873 à Bussy (Cher), mort le 31 mars 1956 à Châteauponsac (Haute-Vienne) ; mécanicien-chauffeur ; militant communiste ; conseiller municipal de Villejuif (Seine, Val-de-Marne).

Cliché fournis par son petit-fils Yves Préault

Fils d’un journalier agricole puis régisseur d’une propriété à Osmery et d’une ménagère, Pierre Préault fut élevé dans une famille chrétienne. Son père était chantre à l’église d’Osmery. Pierre Préault fit un apprentissage d’épicier à Dun-sur-Auron puis à Bourges avant de partir exercer ce métier à Paris. Après son mariage en novembre 1898 à Paris XIIe arr. avec Ernestine Tessier, il tint un commerce de détail à Montmorency Seine-et-Oise). Leur premier enfant y naquit en 1902 ; le second, en 1904, à Paris XIVe arr. Tous les deux furent baptisés et firent leur communion, plus par la volonté de leur mère que par conviction du père.

Mécanicien-chauffeur, installé à Villejuif en 1908, il construisit lui-même sa maison à Villejuif en 1912. Mobilisé pendant le Première Guerre mondiale, il combattit à Verdun.

Il fut candidat communiste aux élections municipales de 1921 à Villejuif. Son adhésion au Parti communiste date de 1925. Il entra au conseil en mai 1929 (18e) et fut réélu en mai 1935, sur la liste dirigée par Paul Vaillant-Couturier, en troisième position. Le conseil de préfecture le déchut de son mandat le 29 février 1940, pour appartenance au Parti communiste.

Il fut arrêté le 24 septembre 1942, interné au camp de Pithiviers (Loiret), puis libéré en avril 1944. Le Comité local de Libération le désigna au conseil municipal de Villejuif le 26 septembre 1944, mais il ne figura pas sur la liste de l’arrêté préfectoral du 13 novembre 1944.

Après la mort de sa femme, il se partagea entre la région parisienne et Châteauponsac. La campagne de l’Abbé Pierre de l’hiver 1954 l’émut et il décida de vendre sa maison de Villejuif pour vivre chez ses enfants. Il mourut le 31 mars 1956 à Châteauponsac ; ses obsèques civiles et sans discours, à sa demande, eurent lieu le 3 avril 1956 à Villejuif.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article74053, notice PRÉAULT Pierre par Claude Pennetier, version mise en ligne le 15 septembre 2009, dernière modification le 22 novembre 2022.

Par Claude Pennetier

Cliché fournis par son petit-fils Yves Préault

SOURCES : Arch. Paris, DM3, versement 10451/76/1. — Arch. Com. Villejuif. — Villejuif à ses martyrs de la barbarie fasciste, op. cit. — Renseignements fournis par son petit-fils, Yves Préault, ancien conseiller municipal de Rennes.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément