LUAS Honoré, Pierre, François

Par Claude Pennetier

Né 27 avril 1912 à Brienon-sur-Armançon (Yonne), mort le 31 mai 1966 à Caen (Calvados)  ; instituteur ; militant trotskyste de l’Yonne.

Fils d’un domestique et d’une ménagère, Honoré Luas entra à l’École normale d’Auxerre en octobre 1928, obtint son brevet supérieur en juillet 1931 et son certificat d’aptitude pédagogique l’année suivante. Son épouse, née Andrée Leguen (1899 à Lisieux, Calvados), épousée en 1937 à Champlost (Yonne), était également institutrice. Honoré Luas enseigna à Vachy (octobre 1935-septembre 1937), Rebourseaux (octobre 1937-août 1940) puis Bussy-le-Repos (septembre 1940-septembre 1959) avant de partir dans le Calvados.

En 1937, il était militant du Parti communiste internationaliste de Pierre Frank et Raymond Molinier, et animateur du groupe d’Auxerre avec Marcel Brocard, Pierre Giblin, fonctionnaire à Auxerre ; Pierre Lanneret. Les témoins le décrivent comme un grand lecteur et même un « théoricien ».

Sur ses conseils, la veuve de Gaston Clémendot (décédé en 1952) remit les archives de son mari à Jean Maitron qui les conserva au Centre d’histoire du syndicalisme.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article75501, notice LUAS Honoré, Pierre, François par Claude Pennetier, version mise en ligne le 18 décembre 2009, dernière modification le 19 octobre 2020.

Par Claude Pennetier

SOURCES : Arch. Clémendot, CRHMSS. — Recherches de Michel Cordillot. — État civil.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément