BÉCUE Adrien, Louis, Jean-Baptiste

Par Gilles Morin

Né le 5 juin 1911 à Bertry (Nord), mort à la fin 1942 à Auschwitz (Pologne) ; ouvrier charron  ; militant communiste.

Adrien Bécue
Adrien Bécue
Cliché communiqué par M. le Maire de Bertry.

Fils d’Adrien et d’Odile Delhaye, concierges, Adrien Bécue avait épousé le 31 décembre 1932 à Bertry Julienne Raulin, née le 28 mai 1911 à Bertry. Ils eurent un fils. Ouvrier chaudronnier, il travaillait à l’usine Bernard-moteurs à Rueil-Malmaison.

Militant actif de la section communiste de Suresnes et de la région Paris-Ouest du Parti communiste, Adrien Bécue était en 1936 secrétaire du club « l’Étoile sportive suresnoise », affiliée à la FSGT, comptant une trentaine de membres.

Il militait clandestinement et fut arrêté le 25 août 1940 dans un débit de boissons à Puteaux pour distribution de tracts et le 6 septembre suivant. L’affaire n’eut pas de suite judiciaire et il fut relâché sans jugement environ 6 semaines après. Il subit une perquisition infructueuse à son domicile le 24 octobre 1941. Il fut arrêté de nouveau le 28 avril 1942 à son domicile par des soldats et inspecteurs allemands. Emmené à Compiègne, il fut déporté le 6 juillet 1942 pour une destination inconnue.

L’acte du décès a été transcrit sur les registres de l’État civil de la mairie de Suresnes (Seine), le 14 janvier 1947, avec la mention « Mort pour la France » ajoutée après une décision du 29 mars 1949.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article144277, notice BÉCUE Adrien, Louis, Jean-Baptiste par Gilles Morin, version mise en ligne le 21 janvier 2013, dernière modification le 29 janvier 2020.

Par Gilles Morin

Adrien Bécue
Adrien Bécue
Cliché communiqué par M. le Maire de Bertry.

SOURCES : Arch. PPo, 77W/143.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément