BRASS Otto

Par Pierre Broué

Né le 21 décembre 1875 à Wermelskirchen, mort le 13 novembre 1955 à Masselberg (Thuringe) ; militant socialiste, indépendant puis communiste.

Issu d’une famille ouvrière, Otto Brass apprit le métier de tailleur de limes. Il entra au SPD en 1897, fut caissier d’une société d’assurance ouvrière puis, de 1905 à 1917, gérant de la Remscheider Arbeiterzeitung. Leader des radicaux dans la Ruhr, il y fut en 1917 l’un des fondateurs de l’USPD. En 1918, il fut président du conseil des ouvriers et soldats de Remscheid, délégué au congrès des conseils panallemand de décembre. Il fut l’un des organisateurs de la grève de la Ruhr en 1919 et de la lutte contre le putsch de Kapp en 1920, ce qui lui valut d’être accusé de « haute trahison ». Indépendant « de gauche », il présida le congrès de Halle et rejoignit ensuite le VKPD. Membre de la Centrale de ce parti, il en démissionna avec Levi et Däurnig en février 1921 et fît partie de la délégation qui alla à Moscou pour critiquer « l’action de mars ». Il fut ensuite avec eux l’un des fondateurs de la Kommunistische Arbeitsgemeinschaft groupant leurs partisans au Reichstag dont il était membre. Exclu du KPD en janvier 1922, il revint la même année à l’USPD puis au SPD. Placé en surveillance par les nazis en 1933, il fut condamné pour son activité antinazie à douze ans de prison en 1939. Il fut l’un des premiers signataires de l’appel à la formation du SED auquel il appartint dès lors, ainsi qu’à la direction du FDGB.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article215981, notice BRASS Otto par Pierre Broué, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 14 février 2020.

Par Pierre Broué

SOURCES : Krause, USPD, op. cit. — Wheeler, USPD, op. cit. — Morgan, Socialist Left, op. cit. — Angress, Stillborn, op. cit. — Rœder et Strauss, op. cit. — Lexikon, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément