SCHREINER Albert

Par Pierre Broué

Né le 7 août 1892 à Aglasterhausen (Bade), mort le 4 août 1979 à Berlin ; militant et historien communiste.

Fils d’un militant socialiste, serrurier et mécanicien, Albert Schreiner adhéra au SPD en 1910, se joignit aux éléments de gauche de Stuttgart et rejoignit Spartakus pendant la guerre. Président du conseil d’ouvriers et de soldats de Stuttgart, il fut aussi ministre de la Guerre du gouvernement du Wurtemberg et démissionna de cette fonction sur décision de ses camarades de Spartakus. Membre du KPD dès sa fondation, il joua un rôle important dans l’appareil militaire, notamment en 1923 et étudia ensuite dans une école militaire à Moscou. A partir de 1924, il fut l’un des di­rigeants de la Ligue des combattants du Front rouge (RFB) et rédacteur en chef de son journal, d’où il fut écarté comme droitier avant d’être exclu en 1929 et de passer à la KPO. Après un faux retour au KPD en 1932, il s’en rapprocha dans l’émigra­tion, devenant à Paris secrétaire du Comité Thälmann. Combattant en Espagne de 1936 à 1938, interné en France puis au Maroc, il passa au Mexique puis aux États-Unis, qu’il quitta en 1946 pour rejoindre l’Allemagne de l’Est et le SED : il fut professeur puis doyen à Leipzig, En 1957, il s’éleva avec vigueur contre la thèse stalinienne interprétant la révolution de Novembre comme une « révolution bour­geoise » et fut très vite condamné par Ulbricht.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article216871, notice SCHREINER Albert par Pierre Broué, version mise en ligne le 23 juin 2020, dernière modification le 17 juin 2020.

Par Pierre Broué

ŒUVRE : Hitler treibt zum Krieg, 1934. — Hitlers Luftflotte startbereit, 1935. — Hitlers motorisierte Stossarmee, 1936 (trad. franç., 1936). — Vom totalen Krieg zur totalen Niederlage Hit­lers, 1939.— Zur Geschichte der deutschen Aüssenpolitik 1871-1945, 1952. — Revolutionäre Ereignisse und Probleme in Deutschland während der Période der Grossen Sozialistischen Oktoberrevoiution 1917-1918, 1957.

SOURCES : K.G.F. Schuster, Der Rote Frontkämpferbund 1924-1928, Düsseldorf, 1975. — Tjaden, KPD-O, op. cit. — Duhnke, KPD, op. cit.— Rœder et Strauss, op. cit. — Weber, Wandlung, op. cit.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément