DUPONT Robert, Ghislain, Albert

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Né le 13 février 1899 à Hautmont (Nord), aurait été fusillé pendant l’Occupation ou serait mort dans un bombardement ; instituteur ; militant socialiste SFIO de Seine-et-Oise.

Dans Le Populaire du 27 janvier 1936, Robert Dupont prenant la parole lors d’une assemblée des comités de diffusion du Populaire. Sur la banderole est écrit : "Chassons la presse bourgeoise des foyers ouvriers".

Fils d’un menuisier, instituteur, membre du Parti socialiste depuis décembre 1927, Robert Dupont était secrétaire de la section socialiste SFIO d’Asnières en 1930. Sur les cent cinquante adhérents de 1920, sept étaient restés au Parti SFIO. Les effectifs passèrent de douze membres en 1925 à six en 1929, douze en 1930, vingt-quatre en 1931, cinquante et un en 1932, huit en 1933, seize en 1934, soixante-cinq en 1935, cent quarante-six en 1936. Dupont était, en 1930 et 1933, commissaire du septième secteur de propagande de la Seine et de la Seine-et-Oise (XVIIe arr., VIIIe, IIIe, Asnières, Clichy, La Garenne-Colombes, Levallois-Perret, Bois-Colombes, Colombes, Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne et les cantons d’Argenteuil et Maisons-Laffitte en Seine-et-Oise).

Candidat aux élections législatives du 1er mai 1932 dans la cinquième circonscription de Saint-Denis (Asnières, Gennevilliers, Villeneuve-la-Garenne), il recueillit 3 486 voix sur 23 726 inscrits (14,7 %) et se retira au second tour. Ses voix bénéficièrent surtout au communiste Julien Mocquard qui passa de 4 472 suffrages à 7 654.

Robert Dupont fut candidat aux élections municipales de mai 1929 sur la liste du Cartel des Gauches (inscrits : 14 462, votants : 9 959, Dupont : 1 445). Il prit la tête de la liste socialiste SFIO lors des élections de mai 1935. Le Parti socialiste le présenta au conseil général dans la première circonscription d’Asnières le 26 mai 1935 : Dupont obtint 3 974 voix, le communiste Boulanger 1 473, le « réactionnaire » Michaud 6 052.

Membre suppléant de la CAP au titre de la « Bataille socialiste » en 1935 et 1936, il siégea à la commission administrative du Populaire en 1935, 1937 (motion Zyromski), 1938 (Blum).
Il aurait été fusillé pendant l’Occupation ou serait mort dans un bombardement selon un témoignage.

Pour citer cet article :
https://maitron.fr/spip.php?article23397, notice DUPONT Robert, Ghislain, Albert par Jean Maitron, Claude Pennetier, version mise en ligne le 25 octobre 2008, dernière modification le 15 novembre 2020.

Par Jean Maitron, Claude Pennetier

Dans Le Populaire du 27 janvier 1936, Robert Dupont prenant la parole lors d’une assemblée des comités de diffusion du Populaire. Sur la banderole est écrit : "Chassons la presse bourgeoise des foyers ouvriers".

SOURCES : Arch. Dép. Seine, Versement 10451/76/1. — Arch. J. Zyromski, dossier Fédération de la Seine. — L’Humanité, 1935. — Comptes rendus des congrès de la fédération socialiste de la Seine. — État civil d’Hautmont : pas de mention de décès.

rebonds ?
Les rebonds proposent trois biographies choisies aléatoirement en fonction de similarités thématiques (dictionnaires), chronologiques (périodes), géographiques (département) et socioprofessionnelles.
Version imprimable Signaler un complément